MJ s’ennuie dans son quartier de Sarraguay. Trop tranquille, trop sage…

-Donne-toi le temps

-Oui, mais ça fait six mois !

-Pourquoi ne viens-tu pas jogger ici ? Apporte ton maillot, on pourra se rafraîchir dans la piscine ensuite !

Je l’aime bien, MJ. C’est une femme formidable. Lorsqu’on pouvait, c’était une délicieuse amante.

J’enviais sa forte poitrine, sa jolie peau basanée et son cou qui sentait le bon parfum. Je m’en délectais chaque fois que je l’attirais dans mon lit ou sous la douche.

Nous avons couru à peine une quinzaine de minutes. La canicule a eu raison de notre endurance. La piscine nous fera un plus grand bien !

+++

-Tu sais que tu fais honneur au bikini, toi ? T’as les seins parfaits pour ce genre de chose.

MJ aime toujours lorsque je lui parle de ses seins.  Cela là fait toujours sourire. Lorsqu’elle sourit, je sais qu’elle est flattée parce que son regard s’illumine.

Je ne suis pas insensible à cette « lumière ». Je décèle une ouverture… Accepterait-elle de se donner comme elle le faisait avant ? Bien sûr que oui, Sophie.

Je l’entraînerais tout de suite dans mes délires charnels, surtout que je suis « sage » depuis des mois et que je n’en peux plus de ne pas pouvoir sauter la clôture. J’ai MJ dans ma piscine, resplendissante, qui me regarde et qui attend ce moment pour que je l’embrasse.

Or, mes voisins sont dehors. Prétexte pour avoir soif et rentrer pour se préparer quelques cosmopolitans.

Elle me suit.

+++

tumblr_mgk3v4412k1rmuzlio1_500Une folle envie de boire pour satisfaire une folle envie de brouter…

Elle semblait faire exprès en se penchant pour prendre son verre, en entrouvrant les jambes sur le tabouret où elle était assise, me laissant imaginer son beau sexe tout épilé qui me supplie de le toucher…

Mais qu’est-ce que j’ai à ne pas vouloir oser ????

Je lui parle en lui touchant la cuisse, mes doigts s’aventurant dans l’entrejambe et… je n’ose plus.

Ce sera elle qui me prendra la main pour la plaquer sur son sexe… Je ne le lâcherai plus.

+++

Nous partirons une semaine dans le Sud, cet automne. C’est promis.

Parce que la faire jouir dans une chambre d’hôtel de Club Med est mon nouveau fantasme.

Parce que la manger en pressant ses gros seins et en caressant sa peau moite chaque nuit après avoir dansé me fait tout à coup beaucoup d’effet…

Sophie xx

 

Seule dans une piscine à nager librement.

Pour combattre la canicule, il n’y a rien de mieux.

Puis je laisse tomber le haut pendant quelques minutes. J’ai toujours aimé le contact de l’eau sur mes seins. Il n’y a personne qui pourrait se rincer l’oeil… Jour de semaine, 11 h 15.

Tant qu’à faire, je laisse tomber le bas aussi. J’aime aussi sentir l’eau sur ma chatte quand je nage en brasse.

Sentiment de liberté, d’insouciance, de je m’en foutisme. Comme lorsque nage nue dans mon lac, tôt le matin.

Au fond de l’eau, j’en profite pour me caresser. Je suis bien. Je n’espère personne pour venir me joindre. Il n’y a que moi et mon désir d’adultère qui me chauffe.

Il y a Maurice qui est sur le point de me faire craquer. Il n’est jamais subtil lorsqu’il est question de sexe, le Maurice. Son sourire ravageur et sa façon de poser sa main sur ma cuisse lorsqu’il me parle l’aident vivement à se faire pardonner.

Il y a aussi Ravishing entraîneur. Étalon, spirituel, tourmenté. Je sens qu’il me veut. Je sens que je lui plais aussi. Platonique en attendant mieux ?

Je remets mon bikini en vitesse et je rentre me doucher.

tumblr_lai2lle4Zz1qdgd5bo1_500

Ce sera un des deux. Mais sous la douche, ce sera… les deux !

Sophie X

Ces jours-ci, mes jeux de mains solitaires dans le bain ou au lit, lorsqu’il n’y plus de personne dans la maison et que tout est calme, sont inspirés ni par Maurice, ni par entraîneur sexy, mais par des femmes.

Séverine me manque. Elle refait sa vie à Paris. Mes partenaires de jogging me manquent. Elles ont déménagé depuis quelques mois.

tumblr_mpeusqG5W01suf2v7o1_500Séverine était toujours élégante, bien mise, légèrement maquillée, toujours sensuelle. Les femmes coquettes, douces et surtout très féminines lui faisaient beaucoup d’effet. À l’adolescence, elle jetait son dévolu sur les cheerleaders et les canons de beauté, plutôt que sur les sportives et les « one of the boys ». Elle m’avait aussi trouvé de son goût. Me l’avait dit. Respectait mon penchant pour les garçons. Respecterait ma décision de ne plus la voir. L’amitié était alors plus forte.

Bien plus tard, elle m’avait initié aux plaisirs au féminin. Ce fut un nouvel univers mystérieux qui s’ouvrait dans mon libertinage. C’étaient des caresses en tant qu’amies. Finalement, je devins une « amie-maîtresse ». Je suis redevenue une amie lorsqu’elle fut contrainte de retourner à Paris.

Chaque fois que je me touche, tout cela me revient en tête. Elle aimait mon corps, la douceur de ma langue dans sa bouche, mes seins qu’elle becottait souvent, etc.

Elle aimait aussi m’entendre jouir. Cela l’excitait tout le temps.

Séverine me manque. Heureusement, mes scénarios m’aident. Et lorsque je jouis dans mon bain (lorsqu’il n’y a personne, bien sûr!), j’espère bien qu’elle m’entend dans son grand Paris et que sa chatte se mouille tranquillement …

Sophie x

 

Je ne regrette pas mes liens strictement amicaux avec mon entraîneur. Je pense d’ailleurs que c’est mieux ainsi. D’autant plus qu’il connaît Petit Mari. Ça me ferait tout drôle de « l’entraîner » sur le divan et d’en faire mon jouet, d’autant plus qu’il n’a pas trop le moral en ce moment.

Le voilà seul à nouveau. Je suis d’une grande écoute sauf que, malgré tout, la tentation de lui sauter dessus est grande. Il est la raison pour laquelle mes ébats avec Petit mari sont plus forts. Je ne demande pas grand chose : seulement une pipe. À genoux devant lui, sans camisole d’entraînement, ni soutif, sa queue que j’imagine grande et lisse toute chaude dans ma bouche.

Ensuite, il ne pourra rien me refuser!

tumblr_metskn2u9W1qz6ifro1_500Or, il n’y a pas que lui qui me « motive » à être plus louve. Maurice aussi a sa part de responsabilité…

Vous souvenez-vous de lui? C’est l’ami d’Edgar qui a brouillé notre relation, après un trio sulfureux. La jalousie avait eu raison d’Edgar qui a décidé de mettre fin à nos rencontres. Maurice aurait bien aimé poursuivre avec moi. Par respect pour Edgar, j’avais refusé.

Nous nous sommes revus, Maurice et moi, le temps d’un verre. Il m’informe qu’Edgar se porte bien, qu’il a une conjointe et puis voilà. La conversation bifurque tout de suite vers lui et moi. Surtout moi. Il respectait mon silence, mais qu’il trouvait cela difficile parce que je l’allume tout particulièrement.

-Et comment fais-je cela? Je suis une femme pourtant ordinaire…

-De bien des manières. Quand je t’entends jouir, par exemple.

J’esquissai un petit sourire timide. Je sentis même mes pommettes devenir écarlates. Tout ceci fit aussi durcir le bout de mes seins.

-Et j’imagine que vous aimeriez me réentendre, mon cher Maurice !

-Nous allons devoir attendre un moment propice…

Parce que je n’ai pas encore dit « non » à mon entraîneur !

Sophie xxx

Moi en plein ébat

Moi en plein ébat

Je m’amuse… Afin de marquer la fin des vacances de Noël, j’ai offert un dernier cadeau de Noël à Petit Mari avant le retour au boulot, c’est-à-dire une soirée champagne et portes-jarretelles.

Nous avions immortalisé pour la première fois nos ébats sur vidéo. Malheureusement, l’expérience ne fut pas concluante. Oh! Savoir qu’un objectif de caméra était braqué sur moi m’a particulièrement allumé. Or, l’endroit où nous l’avions placé fut finalement une mauvaise idée.

D’abord, on ne voit pas grand chose. Ensuite, j’ai envoyé balader un oreiller, ce qui obstrué une partie de la vue. Ce cliché est probablement le plus excitant, alors que Petit Mari se tenait derrière moi et plantait deux doigts dans ma chatte pendant qu’il me caressait le ventre et les seins.

Sur ce, je vous souhaite une bonne année 2013. Que vos désirs soient « désordre » dans le lit ou ailleurs, en bonne compagnie.

Sophie xxx

SONY DSCMon entraîneur chez moi, aujourd’hui, avec son enfant.

Divers scénarios dans ma tête. Petit mari joue dehors avec les enfants pendant que… Pour quelques minutes… J’aurais pu lui faire de belles choses…

Il voit quelqu’un depuis quelques jours.

Il s’éloigne de plus en plus de ma chatte. Je ne suis pas déçue. Sincèrement. Mais j’aurais aimé l’entraîner dans mon univers lubrique.

Meilleure chance la prochaine fois. Et puis je suis très gâtée, côté sexe puisque Petit Mari me fait voir beaucoup d’étoiles depuis quelques soirs.

Sophie xxx

tumblr_mfhjnhbIhW1rn2do4o1_500Je suis au chalet, en pleine tempête. Une nuit magique avec Petit mari au cours de laquelle je le prenais pour ceux et, parfois, celles qui me font de l’effet…

Lorsqu’il me chuchote des vulgarités à l’oreille, mon sexe s’embrase et le désir monte plus rapidement.

Cet après-midi, il est parti avec le petit faire quelques courses au village. J’en profite pour lire. Ces temps-ci, c’est Histoire d’O qui me tient captive… J’ai aussi échangé quelques messages avec Nick. J’ai fait la coquine pour voir comment il allait réagir. Non, pas de propositions indécentes, seulement quelques mots sur mon corps, qu’est-ce que je voudrais y améliorer, etc.

Il le trouvait plutôt correct.

-Ah! Parce que tu me regardes comme il faut pendant les entraînements?

-Ne me fait pas rougir…

Donc, il aime bien ce qu’il voit!

-Je te fais rougir… j’en suis fort flattée!

Dois-je lui avouer que je me touche depuis deux minutes?

Et une demande de sortie dès que je reviens à Montréal!

Sophie xxx

 

tumblr_me2hacCX6S1qissknJ’ai passé une heure avec Séverine au téléphone.

Toujours à Paris. Toujours éprise de Francesca, une belle italienne avec qui elle travaille.

Toujours aussi belle…

Nous sommes encore de bonnes amies, malgré tout, malgré la distance. Nous nous écrivons quand nous pouvons.

Je ne lui parle pas de mon entraîneur qui aimerait bien… Et de moi qui aimerait bien aussi… C’est elle qui prend toute la place, amie d’adolescence, amie de vie adulte, maîtresse passionnée… Je n’oublie pas ses coups de langue et le son de sa voix déclenche qui descendent jusque dans la zone chatte.

Si elle revient à Montréal, je me laisserai faire jusqu’au bout !

 

Sophie xxx

tumblr_inline_mf7c6egA8w1qisskn

Sophie xxx

Être patiente… Surtout ne rien brusquer… 

Je sais que lui et sa femme, c’est officiellement terminé depuis quelques jours. Je sais qu’entre lui et moi, une drôle de chimie se forme. On se confie tout au départ, nous sommes de bons amis et m’invite de temps en temps, après l’entraînement, à manger des sushis. 

On se confie tout. Et lorsqu’on s’embrasse, on a de plus en plus tendance à se toucher… Vous savez, une main autrefois sur une épaule qui prend le chemin d’une hanche. Une autre qui, autrefois sur un bras, tâte innocemment les abdominaux… 

Déjà un mois que ce manège dure. Si lui et moi étions amants, ça serait le plan parfait. Lorsqu’il m’entraîne, il n’y a personne à la maison. Je sens qu’il veut faire le premier pas. Je sens qu’il souhaite que je le fasse aussi. 

Tout ça est heureusement très excitant. Sous la douche, dans mon bain ou la nuit quand tout le monde dort, je m’amuse à me monter des scénarios fauves et à me toucher en espérant qu’un jour, ce soit lui qui s’empare de mon corps et le soumets à ses désirs les plus fous! 

C’est le temps des Fêtes, c’est le temps des miracles… Image

Sophie xxx 

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 26 autres abonnés

Archives coquins

Mises à jour Twitter

Erreur : Twitter ne répond pas. Veuillez patienter quelques minutes avant d'actualiser cette page.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 26 autres abonnés